Une entreprise audacieuse

Dans quelque temps, Oyst créera un algorithme capable de prévoir les goûts du consommateur, en repérant...

Avec cette innovation, la start-up n’a pas de concurrents directs et fera le nécessaire pour conserver cette avance. Pour Oyst, les nouvelles générations sont tout à fait disposées à adopter de telles technologies. C'est par investissement londonien qu'a été financée la jeune société Oyst. La société a été présentée au salon du e-commerce de Paris, en septembre 2016. Ce sont 3 millions d'euros qui ont été investis pour la fondation d’Oyst, et trois autres suivront cette année.

L'entreprise révolutionne l’achat en ligne

Oyst est la première plateforme de conversion qui s'intéresse aussi bien aux clients qu'aux boutiques. Avec l’achat réalisé en un clic, l'entreprise espère bien s’imposer comme la référence dans le secteur du commerce électronique. La start-up prévoit de travailler avec cinq cents sites e-commerce à partir de la fin du premier trimestre 2017. Selon Julien Foussard, cofondateur d'Oyst, un entrepreneur doit être positif et ambitieux. La totalité des informations concernant la clientèle est stockée préalablement par la solution développée par Oyst. Les internautes n'ont qu'à cliquer sur l'annonce pour acquérir le bien qui a suscité leur intérêt. Oyst achète, pour le compte de commerces électroniques, des espaces publicitaires sur le net. Julien Foussard, à seulement 30 ans, est à la tête d'un fonds de placement et il est par ailleurs responsable de la fondation de 7 sociétés. La société Oyst a été créée en 2016 avec la volonté de se confronter à la chaîne de valeur de la toile la plus importante. L'entreprise est le résultat de la réflexion de deux Français, Quentin Vigneau et Julien Foussard. Une trentaine de collaborateurs font partie, avec ses deux créateurs, de l'aventure Oyst. Oyst propose aux e-commerces des ventes concrètes et non des clics, ce qui leur apporte des achats sans risque. Si un internaute est intéressé par un produit, ce dernier clique une seule et unique fois afin que soit conclue la vente. La société permet de restreindre le nombre d'achats abandonnés avant la fin du processus d'achat. Un porte-monnaie comprenant toutes les informations de l’acheteur est envoyé par la start-up Oyst directement sur le site du commerce en ligne, qui peut de cette manière assurer la livraison.